Les 4 phases de fabrication d’un savon artisanal

Les 4 phases de la fabrication d'un savon artisanal

Les bienfaits des savons artisanaux sont donc incontestables. Ils durent plus longtemps, ils sont plus hydratants, et ne contiennent pas d’additif.  Notons que la méthode de fabrication à froid est différente de celle de la méthode dite « chaude ». Ce procédé est utilisé dans les grandes industries, en effet il permet une production rapide. Cependant, malheureusement et trop souvent, la glycérine produite lors de la saponification est extraite pour être utilisée à d’autres fins cosmétiques.

1. Choix des huiles et beurres végétaux

Les corps gras d’un savon constituent la base de celui-ci. Son choix est donc très important car ils apportent des propriétés essentielles au savon. Chez EDEN’S BIOTY, nous affectionnons particulièrement le beurre de karité, l’huile d’amande douce, l’huile d’olive pour leurs propriétés hydratantes, cicatrisantes, nourrissantes…

2. Ajout de la soude

L’eau est utilisée pour diluer la soude (hydroxyde de sodium) nécessaire à la fabrication du savon. ATTENTION, ce mélange doit être fait avec beaucoup de précaution. La soude est caustique et corrosive.

3. Ingrédients actifs

Une fois les deux premières étapes huileuses et soude mélangées et que la réaction chimique de la saponification est entamée, la « trace » fait son apparition. C’est à ce moment que les huiles essentielles, les couleurs, les colorants minéraux (comme par exemple l’argile) et autres ingrédients actifs sont ajoutés à la pâte de savon.

4. Séchage

Après avoir fini les étapes citées précédemment, on renverse la pâte de savon dans les moules pour un temps de séchage à l’air ambiant. Le temps minimum de séchage est de 30 jours. Il permet à la saponification de bien se terminer.

Cette cure permet aussi au savon de bien sécher et de lui conférer un durcissement naturel.

Newsletter